L’Eglise

 

Un peu d’Histoire

 

À quelques kilomètres du défilé de Pierre-Lys, Quillan. L’église de Quillan est de style roman du XIVème siècle, restaurée au XVIIème siècle avec des pierres de remplois du château puis agrandie et transformée au XIXème siècle.

Au Moyen-Âge, Quillan fait partie du comté de Razès. Le site de Saint-Quirgue est occupé depuis l’époque wisigothique.

En 909 les églises Saint-Pierre et Saint-Romain sont citées près de Quillan dans une donation que fait une femme appelée Hispana.

L’église Notre-Dame est citée à partir de 930, cette citation concerne la toute première église située alors à l’emplacement de l’actuel cimetière route de Marides.

L’Eglise Notre Dame actuelle.

 

Elle fut édifiée à la fin du XIV ème siècle près d’un petit cimetière, sur un côté de la Ville Basse qui ne cessait de s’agrandir tandis que croissait la population. 

A l’origine, elle ne comportait qu’un unique vaisseau sans chapelles latérales. On y pénétrait par une porte au bel art roman, aujourd’hui murée, visible à gauche de l’entrée actuelle et surmontée d’un écu gravé dans la pierre. 

Remarquez ce glyphe particulier gravé sur la clé de voûte d’un arc roman au-dessus de la porte murée à gauche de l’entrée de l’église Notre Dame de Quillan.

Elle fut dédiée à Notre Dame comme l’ancien oratoire rural qui existait sur l’emplacement du cimetière actuel et que l’on trouvait trop éloigné du bourg alors entouré de remparts.

Les chapelles furent ouvertes au XVII ème siècle. 

Pour respecter le style roman de l’édifice, elles furent voutées en plein centre, tandis que la nef conservait sa charpente apparente. 

C’est avec les pierres du château, devenu inutile en tant que gardien frontalier après le traité des Pyrénées signé en 1659 qui annexait le Roussillon à la France, que fut édifié en partie le clocher de l’église; tour carrée de près de 30 mètres, dont la base abrita le nouveau porche haut de 6m56.

L’avancée des chapelles empiéta sur les fossés vidés et asséchés et transformés en pâturages. Ce nouvel édifice fut terminé en 1677.

Eglise Notre Dame de l'Assomption

Eglise d’en haut, église d’en bas.

 

Il ressort qu’en 1618, il existait à Quillan 2 églises; une en haut, sous le château, et une autre en bas, toute récente. 

Extrait tome 1 “Le livre du Souvenir” de Tatiana Kletzky Pradère.

 Au-dessus du porche, une niche abritait une « piéta » en bois du XV° siècle qui fût remplacée par une copie. 

L’intérieur est de style roman (un bel arc roman est visible à gauche de l’entrée, surmonté d’un écu gravé dans la pierre) ; la nef présente une voûte sur croisée d’ogives.

Photos:

Source: https://quillan.fr/fr/decouvrir-quillan/eglise-de-quillan

 

 

 

Pieta Quillan
Eglise de Quillan

Photo Jean-Marc Saunière Photo-Club Quillanais

A l’intérieur de l’église vous pourrez voir :

  • la chaire en bois du XIX° siècle, avec un escalier en fer forgé provenant de la Cathédrale d’Ale t, ainsi que la clôture du chœur qui est en marbre de Caunes en Minervois
  • l’original de la « Piéta »
  • les orgues en 1793
  • une série de tableaux offerts par Napoléon III représentants des personnages bibliques
  • un lustre de Cristal et bronze provenant de St Petersbourg et datant du XIXème siècle

Le grand lustre.

 

Avant d’éclairer les fidèles, ce très beau lustre en bronze, Don de Mm. Borrel, tante de Mm. Charles Bouchère, brilla de mille feux dans la salle d’apparat du plus grand restaurant de Saint Pétersbourg, ancienne capitale de la Russie des tsars. 

Extrait tome 1 “Le livre du Souvenir” de Tatiana Kletzky Pradère.

Photo Visites Virtuelles:   123.fr

Les tableaux offerts par Napoléon III

 

Napoléon III empereur des Français de 1852 à 1870 avait l’habitude de séjourner fréquemment à Quillanoù il était logé à la maison Calvet aux nombreuses issues. Il offrit à la ville les quatre belles peintures placées dans le chœur.

Tableaux offerts par Napoléon 3 à l'Egise de Quillan